A la une

Sommaire du numéro 228 | Avril – Mai 2022
Suisse
L’alchimiste de l’Entlebuch

Les flammes s’élèvent en tourbillonnant dans la clairière. L’odeur capiteuse des aiguilles de sapin brûlées se mêle à celle du pain tout juste cuit dans la cendre. Le chef étoilé Stefan Wiesner cultive une gastronomie archaïque qui s’inspire des richesses naturelles de la vallée lucernoise.

KIRGHIZISTAN
Le polo des steppes

Appartenant aux traditions populaires kirghizes, le kok boru est un jeu où deux équipes de cavaliers tentent de déposer une carcasse de chèvre dans le but de leurs adversaires. Retracez le risque et l’histoire de ce sport dans ce reportage de Théo Saffroy.

PHILIPPINES
Le trésor englouti de Pinut-an

À Pinut-an, sur l’île de Panaon, se perpétue une tradition bien plus secrète: équipés de matériel rudimentaire, des orpailleurs ratissent les fonds de l’océan en quête de quelques milligrames d’or.

Arabie Saoudite
Alula, la Pétra d’Arabie

Un vent nouveau souffle sur l’Arabie saoudite qui veut faire d’AlUla la vitrine de son ouverture sur le monde.

PORTFOLIO
Merveilles de la vie sous-marine

Le concours photo Underwater Photographer of the Year a récemment dévoilé les lauréats de son édition 2022.

Colombie
Des plantations de café à la cime des volcans

Au pied de la Cordillère centrale des Andes, le patchwork luxuriant de la vallée du café a valu à la Colombie l’inscription de ce «paysage culturel» au patrimoine mondial de l’Unesco en 2011.

VOUS POURRIEZ AIMER LES ARTICLES SUIVANTS

Découvrez également nos articles des éditions précédentes...
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Les gardiens de la monnaie coquillage

Chez les Tolai, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, les coquillages sont un moyen d’échange permettant d’acquérir de la nourriture, du crédit prépayé et même de se marier.

Chine
Chine, Les gardiens du ski

À l’extrême nord du Xinjiang, les bergers semi-nomades des montagnes de l’Altaï se transmettent les secrets de l’art ancien du ski depuis des siècles.

Russie
Quête initiatique dans l’Oural

Durant vingt jours, Baptiste Dulaar et Jofrey Bonnechère ont effectué un périple de 300 km à pied et en radeau, pour vivre au plus près d’une nature sauvage et préservée.