fbpx

Le polo des steppes

KIRGHIZISTAN

Cette pratique transcende les simples enjeux sportifs pour s’imposer comme un modèle de solidarité dans les villages. Ruslan n’est pas un sportif comme les autres. C’est dans les steppes immenses de la région de Naryn, bordées par les montagnes du Tian Shan, qu’il s’entraîne chaque semaine au kok boru. À Ak-Talaa, le village où il a grandi et qu’il n’a jamais quitté, l’homme est une véritable légende: «Ayant toujours vécu avec des chevaux, j’y joue depuis que je suis enfant. » raconte Ruslan.

Texte et photos: Théo Saffroy
f

Numéro 228
Avril – Mai 2022

S'abonner Commander