fbpx

Basée dans le nord de l’Italie, Isabella Tabacchi est une jeune photographe de paysage au style affirmé, qui appartient au cercle mythique des Héroïnes de Hasselblad, une communauté féminine qui marque l’industrie photographique. Son envie de découvrir de nouveaux environnements l’a amenée à s’aventurer dans la région du Kamchatka, dans l’Extrême-Orient russe, pour photographier la nature vierge et dangereuse de ces territoires inhabités. En 2021, Isabella Tabacchi a reçu le titre de photographe de l’année aux Moscow International Foto Awards (MIFA) et plusieurs autres prix prestigieux.

Le concours photo Underwater Photographer of the Year a récemment dévoilé les lauréats de son édition 2022. Depuis 1965, cette compétition britannique, qui met en lumière la vie des océans et celle de ses habitants, s’est imposée comme une référence mondiale de la photographie sous-marine. Le jury, qui réunit plusieurs experts de cette discipline particulièrement exigeante, a examiné des milliers de candidatures. L’Espagnol Rafael Fernandez Caballero a été déclaré grand vainqueur de cette édition avec «Dancing with the giants of the night», un cliché spectaculaire de requins-baleines pris lors d’une plongée nocturne au large de l’atoll Ari, aux Maldives.

Basée au Tessin, Alessandra Meniconzi est ambassadrice de la marque Canon. Ces dix dernières années, elle a effectué de nombreux voyages en Chine, en particulier dans les provinces du Yunnan, du Guizhou, du Guangxi et du Fujian pour y documenter le quotidien des minorités ethniques. Ses images de rizières ou de sites d’aquaculture montrent le lien unissant agriculture et environnement.

Baptisé Longitude/Latitude/Solitude, ce projet hors normes est né de la passion d’Andrew Vukosav pour le vol, la photographie et les paysages australiens. Semblables à des peintures abstraites, ses photos ont été imprimées en très grand format et présentées dans plusieurs galeries de Melbourne où elles remportent un immense succès.

Originaire de Russie, Daniel Kordan s’est spécialisé dans la photographie de paysage et de voyage. Partenaire de la société Iceland Photo Tours, la plus grande agence de voyage photo du monde, il est également propriétaire du compte Instagram @Danielkordan qui compte 1,7 million de followers.

Le Suisse Stefan Forster, 35 ans, a commencé à travailler à plein temps comme photographe paysagiste il y a 17 ans. Depuis quelques années, il se concentre non seulement sur la photographie, mais aussi sur les prises de vue aériennes. Ses images ont été présentées dans de nombreux documentaires télévisés par des producteurs renommés tels que la BBC ou encore Netflix.

Graphiste et photographe de formation, le Français Guillaume Petermann aime s’aventurer dans des zones difficiles d’accès à la rencontre de ses habitants. Son travail s’articule essentiellement autour du photoreportage et couvre des thématiques aussi variées que le voyage ou le documentaire culturel, social et environnemental. Des montagnes du Pamir aux mines d’or artisanales de Guinée en passant par la vallée de l’Omo en Ethiopie, il est en permanence à la recherche de la touche de lumière magique qui lui permettra de révéler l’âme des sujets et des lieux représentés. Ce reportage sur l’île de Socotra, au Yémen, a été réalisé durant l’année 2020.

Les participants à la première édition des Aerial Photo Awards – un concours récompensant les meilleurs clichés pris depuis des drones, des hélicoptères, des avions ou des ballons – ont d’emblée placé la barre très haut. Composé d’un panel de photographes internationaux renommés, le jury a passé en revue des milliers de candidatures provenant de 65 pays. Après d’intenses délibérations, il a récompensé 106 photos dans 22 catégories et 11 photographes dans les 6 catégories principales. Parmi celles-ci, les meilleures images que nous vous présentons ici ont reçu le Prix «Aerial Photo of the Year 2020».

«Au cours des années 1980, tandis que je m’évadais parfois en lisant Animan, ma passion pour les contrées lointaines et les voyages en solitaire s’affirmait graduellement. Ainsi, après avoir découvert l’Islande durant un été, je réalisais en hiver des raids à skis dans les montagnes de cette île volcanique. Puis, c’est en Norvège que je me délectais de lumières magiques et de paysages enivrants. Quelques années plus tard, obéissant toujours à l’appel de cette existence vagabonde, je zigzaguais plus de dix mois à travers les immensités sauvages de la Patagonie. Aux antipodes, la Nouvelle-Zélande devait elle aussi me transporter dans un ailleurs fabuleux. Retournant à l’occasion dans des pays déjà visités, notamment l’Islande, ce sont encore des terres poétiques comme celles de l’Ecosse qui allaient répondre à cette incessante quête de quiétude et de beauté.

Pour ce Portfolio anniversaire, le thème de l’habitat est d’actualité au moment où 2020 reste marqué par les contraintes d’une vie plus sédentaire dans nos espaces intérieurs, que ce soit en Europe ou sur tous les continents. Depuis des années, le photographe français Pascal Meunier a immortalisé les ambiances de mai- sons accueillantes. Avec ses images empreintes de poésie, il offre un partage unique de l’intimité de ceux qui lui ont ouvert leur porte. Profondément humains, ses sujets sont valorisés par une technique photographique qui joue avec les lumières et les cadrages parfaits, que ce soit au Brunei, en Thaïlande, en Inde, au Laos ou au Cambodge. Autant de témoignages sur les modes de vie qui resteront à jamais et documenteront les générations à venir.